Festival Armor India 2014

Armor India poursuit sa route de l’Inde pour un huitième voyage

8e édition, du 15 avril au 4 mai 2014

armor-india-2014_afficheCette année, les membres de l’association AADI organisatrice de l’événement ont voulu continuer à explorer la culture indienne en compagnie du public du pays de Morlaix qui commence à devenir connaisseur !

Au cours des éditions précédentes, on a pu faire connaissance avec des instruments comme la veena, sorte de luth, ou le shehnai proche de la bombarde, et les musiques pratiquées dans les différentes régions de l’Inde.

On a découvert danse après danse, une culture riche de traditions très anciennes mais toujours vivantes, par le biais de manifestations souvent spectaculaires. Pour cette nouvelle édition, l’équipe du Festival a poursuivi dans cette direction toujours avec la danse et la musique, mais dans une tonalité moins spécifiquement classique ou pédagogique.

Spectacle de danse : 26 avril

Samedi 26 avril, Théâtre du Pays de Morlaix

Un spectacle qui se nourrit des mouvements et symboliques traditionnels bien sûr mais retravaillés dans un esprit contemporain par une chorégraphe de grand talent, Anita Kulkarni, pour un groupe de 8 jeunes artistes : Raag Panorama, qui met en scène l’émotion de la danse et de la musique à travers des danses traditionnelles et des compositions contemporaines. Pour aboutir à une fusion joyeuse des danses kathak et bharatanatyam et leurs rythmes à 16 temps. Le santoor, très ancien instrument à cordes frappées, en était partie prenante !

Concert : 25 avril

armor-india-2014_tahlitrilokVendredi 25 avril, Espace du Roudour

Tahli Gang & Trilok Gurtu : Jacques Pellen (guitare) ; Sylvain Barou (flûte) ; Geoffroy Tamisier (trompette) ; Trilok Gurtu (percussions, batterie).

Une occasion de continuer l’aventure indo-celtique originale que des musiciens indiens et bretons mènent maintenant chaque printemps dans la région.

On se souvient de la rencontre de Raghunath Manet, danseur et musicien avec Annie Ebrel et Yann Fanch Kemener, du « duo duel » entre shenai et bombarde ou des concerts qui réunissaient les grands musiciens de jazz bretons autour d’une pointure indienne.

Cette année, c’est le guitariste breton Jacques Pellen qui a proposé sa dernière création, « Tahli Gang ». Face au percussionniste indien Trilok Gurtu, les improvisations des musiciens autour de motifs mélodiques d’inspiration celtique et indienne ont eu la part belle et feront date dans le milieu musical.

Conte musical pour jeune public avec le Théâtre de la Cruche : 15 avril

Mardi 15 avril, Espace du Roudour

armor-india-2014_ramasitaRâma et son épouse Sîtâ, injustement écartés du royaume d’Ayodhya et condamnés à 14 ans d’exil au plus profond d’une lointaine forêt, affrontent de multiples épreuves. Mais c’est le roi des singes, Hanouman, qui les aidera à combattre Ravana, l’ogre à dix têtes… Le tout présenté dans cette « culture Bollywood », qui relève surtout de la bonne humeur sans aucune arrière-pensée.

Pour son premier rendez-vous, l’édition 2014 s’est ouverte sur un beau spectacle rassemblant la danse et la musique : « Quand Râmâ chante Sitâ » s’adressait à un large public, plus spécialement aux enfants, en proposant de revisiter les mythes et légendes indiens mais surtout universels. Par le chant, la danse, la vidéo et les marionnettes, les artistes ont revisité la légende de Râma et Sîtâ qui constitue le Râmayana, ce long poème épique de 24 000 vers qui remonte au Ve siècle avant notre ère et « qui donne bonheur, fortune et longue vie à ceux qui l’écoutent. »

Culture indienne à l’honneur

armor-india-2014_cuisineEnfin cette huitième édition d’Armor India comme lors de ses précédentes éditions, proposait encore d’autres rendez-vous au public pendant toute la durée du Festival. Connaisseur ou simple curieux, chacun pouvait y trouver son intérêt : des films indiens diffusés dans plusieurs communes du Pays de Morlaix, des ateliers de cuisine, des conférences et rencontres. Avec bien sûr en toile de fond, une exposition d’art contemporain indien et l’artiste peintre Anju Chaudhuri dans la Manufacture morlaisienne…

Un bilan très optimiste !

Au bout de 8 ans, notre public se diversifie : en plus de celui, fidèle, qui est devenu connaisseur à mesure des éditions, un nouveau plus jeune commence à nous rejoindre. A travers des événements comme celui du Bollywood en 2012, comme les échanges entre collèges, lycées, IUT bretons et indiens. Avec toujours des idées nouvelles, des créations originales (ces dernières années, nos concerts indo-bretons repris à Saint-Brieuc, Plestin ou Quimper) nous ont positionné comme leader dans le genre. Armor India ne perd pas de vue son désir de contribuer à enrichir le paysage culturel par une couleur nouvelle : aux jaunes des ajoncs et genêts, au glaz de la mer, s’ajoute pour quelques semaines l’orange indien comme un clin d’oeil à notre histoire morlaisienne.

Parfois avec confiance, parfois avec inquiétude, Armor India continue l’aventure, chaque année un nouveau pari. Seul le temps pérennisera les publics et permettra d’en décompter les vrais résultats. Nous pensons la culture de qualité comme une façon de développer le tourisme haut de gamme en faisant découvrir le Finistère nord, mais aussi comme un moyen d’ouvrir des pistes nouvelles à une jeunesse en quête de sens et d’emplois.

Pour cela, nous faisons donc appel d’une part au travail des bénévoles sans qui rien ne peut se faire, à des musiciens bretons et pourquoi pas à des associations locales (des grands de la musique bretonne prennent part à certains de nos événements phares) et enfin à des têtes d’affiches indiennes qui devraient nous amener les amateurs du genre. Ce qui justifie un budget où les sommes allouées sont totalement investies dans les concerts et spectacles. Enfin, nous tentons chaque année un peu plus, de rassembler des communes limitrophes (pour le cinéma par exemple), afin de créer un synergie plus large autour de Morlaix.

Un festival en somme sans concession d’une qualité de niveau international quant aux événements et à l’originalité, mais qui veut rester accessible à une population locale en l’incluant de plus en plus dans notre développement.

armor-india_affiches

Quelques souvenirs des éditions passées

2010

Une année très créatrice puisque celle où le Quartet indo-breton a démarré ! Un trait d’union musical entre le pays de la mousson et la terre des marins… qui a depuis poursuit à chaque édition ses échanges inventifs. Cette rencontre inédite a spécialement été créée pour le Festival, mélange de musique nouvelle très inspirée où Sandeep Chatterjee au santour était accompagné par le génial Prabhu Edouard aux tablas, face à Ronan Pellen et Sylvain Barou, artistes bretons exceptionnels qui en plus d’être des musiciens reconnus au-delà des frontières régionales, sont aussi des passionnés connaisseurs de musique indienne.

2011

armor-india-2010-11Le fil conducteur de l’édition était le soufisme indien, thème à valeur universelle et de haut niveau, a priori risqué car relativement méconnu. Le succès était au rendez-vous tout au long des manifestations proposées. Dans le même esprit, l’exposition remarquable des tapisseries sur le dialogue avec Kabir a réuni plus de 1 000 visiteurs pour 100 heures d’ouverture au public tandis que la soirée de chants qawalis au théâtre de Morlaix touchait sa cible. Ce choix et son résultat ont été salués par l’Ambassade de l’Inde et l’ICCR (Conseil Indien pour les Relations Culturelles) auprès desquels Morlaix bénéficie d’une image très positive.

Concert découverte et inédit, de musique hindoustanie puis répertoire contemporain et improvisation : Henri Tournier “multi-flûtiste”, et le même Prabhu Edouard, qui ont en commun une double culture Indienne et occidentale, invitaient Pierrick Hardy, guitariste, clarinettiste et compositeur à les rejoindre, pour réaliser en trio un travail de création original qui, au dire des professionnels, aurait mérité un enregistrement.

2012

armor-india-2012_ebrelmanetkemenerArmor India poursuit son travail de mixité avec « Tillana, Tillana » au théâtre de Morlaix ! Une première qui a fait le plein avec la « Rencontre des chants profonds de Bretagne et de la terre sacrée indienne » : le grand chorégraphe, danseur indien et joueur de vîna Ragunath MANET invitait deux des plus belles voix de Bretagne Annie EBREL et Yann Fanch KEMENER dans une création inédite musicale et dansée construite sur le croisement des talas et ragas avec les codes musicaux de la Bretagne. Un spectacle qui a réussi à convaincre les bretonnants !

La Musique actuelle indienne était au programme au Club Coatelan avec une bonne douzaine de musiciens sur scène. Un groupe de 9 artistes indiens : Karthik and Gotam, venant de Chennai (ex Madras), auxquels se sont joints 3 musiciens français pour un spectacle fusion, « masalamix », dans le cadre d’une tournée en France (notamment pour le Printemps de Bourges) dont c’était la dernière soirée (la meilleure aux dires des artistes eux-mêmes). Malheureusement, le public n’a pas été suffisamment au rendez-vous pour cette soirée mémorable. Dans les années prochaines, nous tenterons de donner à ce genre de spectacle davantage d’échos en direction d’un public plus spécialisé qui pourrait se faire relais de nos projets à venir.

armor-india-2010-12

Article publié le 4 juin 2014

  • Français
  • English

À la Une !

  • Association AADI

    Manufacture des Tabacs - Quai de Léon

    29600 MORLAIX

  • 02 98 62 45 75