Festival Armor India 2013

Les temps forts de l’édition 2013

Du 20 avril au 12 mai 2013, il y a eu de quoi voyager…

armor-india-2013_afficheLe festival Armor India a eu 7 ans, l’âge de raison. Ce qui n’a en rien entamé son enthousiasme ! Cette fois encore, l’accent a été mis sur certaines mixités culturelles, dans des spectacles rares, innovants ou de création. 2013, une année particulière, au cours desquels on a découvert des facettes de l’Inde encore non abordées lors des éditions antérieures : instruments, danseurs, musiciens, dans des tonalités classiques, jazz ou ethniques, avec des rencontres musicales inattendues, musiciens bretons et instrumentistes indiens, musique baroque et pas de danse bharatanatyam, duels de sons et de rythmes. Et un désir de mutualisation des artistes et des besoins techniques avec d’autres associations ou structures culturelles.

Centenaire du cinéma indien

Fruit d’une vraie coopération, et centenaire du cinéma indien oblige, l’offre cinématographique s’est étendue tout le mois d’avril dans le Finistère Nord, avec les rencontres cinématographiques Imagin‘airs (L’Image Plougastel, les Studios Brest), le festival Papillottes (MJC-MPT Harteloire Brest) pour se poursuivre avec ARMOR INDIA, comme les années précédentes dans plusieurs communes du pays de Morlaix

Exposition des oeuvres de l’artiste peintre Akhilesh

Comme toujours une belle exposition a orné les murs de la Manufacture pendant les trois semaines de festival, son inauguration par l’ambassade de l’Inde donnant le départ à l’événement. Cette année c’était l’artiste peintre Akhilesh, originaire de Bhopal, et l’exposition « Anadi », sérigraphies et toiles, en coopération avec la Ville de Lorient et le Musée de la Compagnie des Indes.

Danse indienne avec Gheeta Shridhararmor-india-2013_geethashridhar

La danseuse indienne Geetha Shridhar a présenté un spectacle étonnant et poétique, où se succédent danse traditionnelle de bharatanatyam, puis une chorégraphie indienne sur la musique baroque, accompagnée par des musiciens et instruments d’époque. Ce spectacle intrigant, qui donne la part belle à la création tout en gardant les structures de cette danse traditionnelle, a été l’occasion de mêler deux cultures avec la participation active de musiciens de Son ar Mein et de son Petit festival à Morlaix et Plestin-les-grèves.

Concert de Sudeshna Bhattacharya

armor-india-2013_concertMusique et découverte du sarod, magnifique instrument indien proche du luth dont chacun connaît sans le savoir le son particulier des cordes qui reste dans l’oreille occidentale comme le symbole de la musique indienne : normalement réservé aux hommes, il est joué seulement par trois femmes reconnues dans le monde. C’est l’une d’elle, Sudeshna Bhattacharya, accompagnée par trois musiciens, qui a proposé en concert des parties traditionnelles et une partie jazz.

Concert indo-breton

armor-india-2013_indobretonLe thème indo-breton en concert a également tourné autour du « shehnai », petit hautbois indien en étroit dialogue avec un proche équivalent breton, la bombarde. Bhaskar Nath, un virtuose de 18 ans, accompagné de son père Vishwanath, célèbre chanteur classique, a représenté l’Inde tandis que Ronan Pellen (cordes), Sylvain Barou (flûte bansuri), et Erwan Hamon brillant joueur de bombarde moderne ont joué ce soir-là pour la Bretagne, avec en lien le génial indo-breton Prabhu Edouard aux tablas et percussions. Une prestation qui a réservé de belles surprises musicales et a répondu à l’attente d’un public de connaisseurs. Elle a été présentée également au festival des “bombardes du monde” de Cleguerec (Morbihan) à la même période.

Et aussi…

Comme lors des éditions précédentes, des conférences (le professeur Philippe Haudrère), ateliers de cuisine (on en a organisé deux vu leur succès), et diverses rencontres.

Article publié le 13 juin 2013

  • Français
  • English

Latest news

  • Association AADI

    Manufacture des Tabacs - Quai de Léon

    29600 MORLAIX

  • 02 98 62 45 75