Le projet culturel

A l’origine il s’appuyait sur le concept de centre culturel et de rencontres, appliqué aux relations entre la Bretagne et l’Inde, tant sur le plan historique que sur celui du monde moderne et des importantes évolutions en cours.

Loin de ne faire état que du passé, le centre entendait établir des liens entre les époques et les cultures.

Se plaçant à la fois :

  • en élément actif dans le projet en cours de réhabilitation du complexe de l’ancienne Manufactures des Tabacs.
  • et en passerelle avec les milieux universitaires, déjà partiellement représentés avec l’IUT et sa plateforme délocalisée dans le même complexe.
  • Utilisant en phase préliminaire un local situé dans la Cour des Artistes de l’ancienne Manufacture, et géographiquement placé entre les deux ensembles. Il pouvait ensuite s’étendre dans les volumes disponibles autour de la Cour d’honneur et en partie bénéficier de la complémentarité de sa dynamique avec celle du Musée, lors de l’organisation de certains évènements, et pour la disposition de certains moyens selon leur magnitude (expositions, conférences, colloques).
  • Il disposerait d’un centre d’animation pédagogique, d’une pièce informatique interactive, d’une documentation (bibliothèque, médiathèque) faisant largement appel au numérique, et fonctionnerait comme un musée virtuel et un centre de recherches, axé en grande partie sur le concept ”edutainment”.
  • Enfin, il accueillerait des artistes (indiens) en résidence.

Le Musée n’ayant pas été finalement transféré à  la Manufacture et faisant désormais d’un grand projet de réhabilitation propre sur son site d’origine, puis Morlaix Communauté étant devenu le propriétaire de la majeure partie du site de la Manufacture et conduisant des projets propres et importants, l’idée de départ pour ce Centre de ressources franco-indien n’a pas vu le jour sous la forme initiale.

Ce n’est qu’en janvier 2017 que l’Institut franco-Indien de Bretagne  a été créé, rassemblant Morlaix Communauté, la Ville de Lorient, et la Région Bretagne , partenaires financeurs, et dont les objectifs couvrent bien les aspects économique, culturel et enseignement/recherche, mais davantage sous la forme d’un réseau ou ombrelle .
AADI conserve alors son rôle et ses activités , uniques en Bretagne , mais sans être incorporé à l’Institut. Ses moyens humains et financiers restent donc limités pour l’instant.

Article publié le 21 janvier 2019

  • Français
  • English

Latest news

  • Association AADI

    Manufacture des Tabacs - Quai de Léon

    29600 MORLAIX

  • 02 98 62 45 75